Recherche

logo Fripounet : notre Mc Gyver .....
vendredi 12 novembre 2010 par Christelle
(JPG)
Fripounet

L’histoire de Fripounet à l’âge de 5 mois, racontée par sa maîtresse résidante à Paris  :

Je viens vous raconter la mésaventure arrivée à Fripounet, samedi 2 octobre 2010 entre 9h et 19h30 : Comme tous les samedis matins, nous nous promenons longuement dans Paris qui est plus calme qu’en semaine, tôt le matin, et aussi parce-que je peux le lâcher dans deux ou trois endroits que je croyais plus sûrs car il adore courir et revient toujours très vite vers moi. Ce chien est vraiment un bonheur ! Hélas ! après avoir juste descendu l’escalier qui mène au quai de la Seine, en contrebas de Notre-Dame, je tourne la tête vers l’arche du Pont-au-Double et puis la retourne et plus de Fripounet ! Grosse panique, je l’appelle et soudain, une jeune fille me crie du haut du pont que mon chien est dans l’eau ! Cà a été l’horreur mais un gros espoir à le voir si bien nager vers le mur du quai mais d’au moins 3 mètres de hauteur ! Pendant qu’il s’agrippe au mur du quai, j’appelle les pompiers et un pompier me dit qu’il m’envoie tout de suite quelqu’un. La jeune fille et moi voyons alors un petit débarcadère sous le pont et on s’y dirige quand le portable sonne et un autre pompier m’annonce que non, un pompier ne viendra pas car les pompiers ne se déplacent pas pour un chien. Grande stupeur ! d’autant qu’en regardant à nouveau vers Fripounet : il a disparu, nous ne voyons plus sa tête ! On ne voit plus rien sinon les remous du courant à l’endroit où dans le mur du quai, il y a un soupirail. Et de se dire qu’il a été aspiré par ce soupirail et qu’il a dû couler ! La jeune fille essaie de me dire de ne pas culpabiliser mais moi je fixe l’eau de la Seine, furieuse et complètement assommée car tout cela s’est passé en 15 mn environ. Je ne me souviens pas de mon retour chez moi mais je sais qu’il était 9h35 et que Fripounet a disparu de ma vie depuis 9h du matin à cause de mon imprudence. Je vous passe la journée que j’ai passé toutefois aidée par une amie au téléphone. Puis, à 19h20, mon portable sonne et j’entends la voix d’un homme qui se présente comme un égouttier de Paris et m’annonce que mon chien a été retrouvé dans les égouts grâce à l’appel d’une bouquiniste sur le quai de Montebello ! J’ai du mal à réaliser et il me dit que mon chien est en pleine forme, seulement très sale, et qu’ils me le ramènent au pied de mon immeuble dans 10 mn !! Imaginez ma joie ! Je descends avec son panier immédiatement et je vois arriver un camion des urgences des égouttiers et trois hommes en salopette bleue descendre du camion dont un avec mon Fripounet tout noir dans les bras ! Il s’est blotti tout de suite dans mes bras et m’a léché le visage. En rentrant, il s’est précipité vers ses jouets et la gamelle que je lui avais préparée avant de descendre. Après une longue douche pour retirer la boue et le sable puis une autre avec shampoing et une vérification auprès d’un vétérinaire qu’avec son vaccin contre la leptospirose, il n’y aurait pas de problème, et bien il a dormi beaucoup. Fripounet a passé 10 heures dans les égouts ! de 9h à 19h ! Il a tellement aboyé que les passants dont la bouquiniste ont pu l’entendre par la bouche d’égout ! Il s’est très bien sauvé mais aussi beaucoup de chance ! (La bouquiniste n’avait ouvert son kiosque qu’à 14h et les égouttiers l’ont sorti à 19h) Cependant, les égouttiers comme la bouquiniste ne savaient pas, n’imaginaient pas qu’il revenait de la Seine, ils pensaient qu’il était tombé par la bouche d’égout de la rue ! Quand je les ai remercié, hier, je leur ai raconté qu’il avait sans doute glissé et était tombé dans la Seine. Il avait donc atterri dans les égouts par le soupirail. Ils ont été admiratifs et l’ont surnommé "McGyver" ! Et surtout qu’il avait eu beaucoup de chance car quand la Seine est haute, la vanne qui sépare la Seine des égouts est fermée et puis surtout il a su rester à l’endroit d’où il entendait les bruits de la rue par la bouche d’égout et a patienté.

(JPG)
Plan des égouts de Paris

Excusez-moi, mon histoire est un peu longue mais c’était tellement incroyable que je tiens à tout vous expliquer. Fripounet a retrouvé toutes ses habitudes et il mange bien. Il pèse 4,5 kg à ce jour. Il me regarde, ne me quitte sans cesse et semble se résigner à la laisse sagement. Bref, il est merveilleux ! Je regarde Fripounet comme un petit as de la débrouille, de la natation, de l’endurance mais il ne se promènera plus sans laisse. Il avait déjà coupé le cordon de la laisse télescopique donc je vais en racheter une avec sangle solide ou plus grande laisse et il est clair que j’ai eu ma leçon aussi. En janvier, nous déménageons en Bretagne, j’espère que là-bas, dans la campagne, il pourra à nouveau courir sans danger mais je me méfierai un max. Car, en fait, il a sauté sur le rebord du quai et a glissé. Enfin, je pense que c’est cela qui s’est passé alors que nous nous étions déjà baladé sur les quais.

Dominique Huet

Vous êtes sur un site internet géré par Konceptuals - Nous contacter - Copyright 2012 Au Printemps des Olivets -